agence de relations publiques
Retour à la liste des fiches fiscales

Fiche Quelles obligations légales, réglementaires et juridiques pour une agence de relations publiques ?

Pour toute entreprise existante, savoir communiquer avec son environnement est primordial.

C'est à partir des années 1980 que les entreprises ont commencé à faire appel à des agences de relations publiques et de conseil en communication.

C'est l'agence de relations publiques qui  conçoit et met en place une stratégie de communication, rédige les communiqués de presse, étudie le marché et la concurrence de ses clients.

Elle est responsable de la vitrine de l'entreprise ou de l'organisation qui fait appel à ses services pour organiser un évènement, programmer une campagne de promotion pour un film, ou lancer un nouveau produit, entre autres.

Elle gère aussi l'opérationnel entre ses donneurs d'ordre, ses fournisseurs, les médias et les relais d'opinion on et off line. Enfin, elle assure le suivi budgétaire des prestations et contrôle la rentabilité économique des campagnes de promotion. Il est également en charge du reporting et de l'évaluation des actions.


Quelles sont les obligations légales et réglementaires des agences de relations publiques ?
Sous quels statuts juridiques peuvent-elles exercer ?

Les agences de relations publiques créent, développent et maintiennent la réputation (et la e-réputation), la notoriété et l'image d'une marque, d'une organisation ou d'une entreprise.

Le chargé de relations publiques a pour mission de concevoir et de proposer aux entreprises ou aux organisations qui font appel a? ses services, les moyens d'e?tablir et de maintenir des relations de confiance avec le public et de l'informer de leurs re?alisations et de toutes questions inhérentes à leurs activite?s.


 

Profession strictement réglementée, les agences de relations publiques sont soumises à deux Codes de déontologie :

>     Le code d'éthique internationale des relations publique, dit "Code d'Athènes", adopté en mai 1965.

Il stipule notamment que les conseillers en relations publiques doivent s'interdire de  diffuser des informations qui ne reposeraient pas sur des faits contro?le?s et contrôlables.

Les informations fournies par l'agence doivent obligatoirement porter la mention de leur origine, être d'une stricte objectivité? et se limiter a? l'expose? des faits, sans argumentation de propagande, ou de publicité? commerciale.

En conséquence, les activite?s de conseiller en relations Publiques et d'attache? de presse sont incompatibles avec celles de journaliste professionnel et d'agent de publicite?.


>       Le Code européen des relations publiques — dit Code de Lisbonne, adopté en 1978.

Il précise que leur rémunération est indépendante des résultats obtenus.

Un conseiller en relations publiques est tenu à une obligation de moyens (et non de résultats) tendant, au travers un plan de communication, à accroître la notoriété de son client auprès du public.

On parle de calculs d'audience et de mesure de la notoriété dans le cadre des résultats d'une opération de relations publiques.


Etabli a? titre inde?pendant, le consultant en relations publiques peut exercer en nom propre sous le statut juridique de l'EIRL, ou créer son agence de relations publiques et communication sous la forme d'une société unipersonnelle.

Société qu'il pourra facilement transformer en SARL ou SAS pour accueillir des associés et se développer.

Dans le cadre d'une création de société, il devra rédiger les statuts et constituer un capital social.


Chaque situation étant unique, il est opportun de consulter un expert-comptable pour comparer les avantages et les inconvénients de chaque statut, à la lumière de ses propres ambitions et de sa situation financière.

Posté : Mis à jour :
agence-de-relations-publiques.en-ligne.me
Quelles obligations légales, réglementaires et juridiques pour une agence de relations publiques ?